Syndicat international
des vignerons en culture bio-dynamique
Accueil

Espace presse

Découvrez ce que dit la presse du SIVCBD et de ses 134 membres.

Bonne lecture !!!


Les rangs d’une vigne cultivée en biodynamie seront souvent séparés par des bandes herbeuses et bordés d’arbres ou de fleurs. L’idée est donc de bannir les intrants chimiques et d’aider la vigne à se renforcer et s’approfondir en allant chercher ce dont elle a besoin le plus loin possible dans le sous-sol. Cette quête du fond nécessite un accompagnement intense du vigneron, une “présence” attentive et affectueuse, une attitude respectueuse de jardinier. Soigner la vigne en biodynamie s’apparente à l’homéopathie chez les humains. Certains travaux de la vigne, ou certains traitements, sont aussi effectués selon l’influence des planètes ou de la lune. Une approche très particulière de la viticulture qui pourrait faire sourire si elle ne produisait pas des vins d’un équilibre et d’une qualité étonnante. À titre d’exemple, une grande partie des domaines classés trois étoiles par le Guide vert de la ‘Revue du vin de France’ (RVF), soit la note la plus haute, sont en biodynamie. “Les visiteurs sont très intéressés et veulent comprendre, mais ils ont parfois des doutes sur la qualité des vins, raconte Franck Breau. Lesquels tombent dès qu’ils les goûtent.” Au château Romanin, le circuit de visite coûte entre 12 et 15 euros selon la quantité de vins dégustés, et il est conseillé de prendre rendez-vous afin que les équipes sur place puissent vous consacrer tout le temps nécessaire. À noter que ce domaine des Beaux-de-Provence a la particularité de produire en majorité d’excellents vins rouges de garde (60 %), à l’heure où le rosé prend de plus en plus de place dans la viticulture régionale. Publié le 24/03/2016

Retour
 

Votre contact presse

Bernadette Blatz
Téléphone : 06 22 51 50 67
Email : bernadette@biodyvin.com

Contactez Biodyvin