Syndicat international
des vignerons en culture bio-dynamique
Accueil

Nos adhérents

C’est à Bergheim, une petite localité nichée au cœur de l’Alsace viticole, à 3 km de Ribeauvillé, que se trouve le DOMAINE MARCEL DEISS. Issu d’une famille de vignerons installée à Bergheim depuis 1744, Marcel Deiss choisit à 18 ans le métier des armes et quitta sa terre natale.

Fiche technique du domaine

Vignerons/ Jean-Michel et Mathieu DEISS
15 route du vin
68750 Bergheim

Tél +33 (0)3 89 73 63 37
Fax +33 (0)3 89 73 32 67
www.marceldeiss.com
Région/ Alsace
Appelation/ Alsace
Date d'entrée au sein du SIVCBD/ 2014
Label Biodyvin/ Certifié


Philosophie du vignoble

Revenu au pays après la seconde guerre mondiale, il retrouva ses racines et, avec son fils André, développa son petit patrimoine foncier pour en faire une entreprise viticole dynamique : le DOMAINE MARCEL DEISS. Aujourd’hui géré par Jean-Michel Deiss, épaulé par son fils Mathieu, le Domaine exploite 27 hectares de vignes réparties sur 9 communes et environ 20 km de Côte Viticole. L’extrême variété des sites viticoles du Domaine (environ 220 parcelles), a conduit à rechercher, pour chaque lieu, l’affirmation du Terroir. Ainsi, le vignoble est conduit en utilisant les techniques anciennes de la tradition viticole alsacienne (la complantation, le labour, le piochage, le compost, l’enherbement), sans désherbage ni engrais chimique. Les vins de Terroirs portent naturellement la marque de cette exigence, la trace évidente de cette vocation à dire un paysage.


La philosophie du vigneron


La complantation (art de mélanger les cépages dans un terroir) est la plus ancienne forme de viticulture connue en Europe. Bien avant que les vignerons ne connaissent les cépages et ne deviennent des savants ampélographes, elle a permis d’assumer une régularité des récoltes comme le remarque Olivier de Serres dans son ouvrage « Le Théâtre d’agriculture et mesnage des champs » (1600). Plus près de nous (1852), Jean-Louis Stolz caractérise en Alsace plus de 100 cépages et cultivars complantés dans le vignoble et décrit les complantations spécifiques des plus grands Terroirs alsaciens (Sporen, Schoenenbourg, Sonnenglanz, Zotzenberg, Kastelberg, Kaefferkopf). A cette époque, il existe très peu de vigne pure, les vignerons réalisant peu à peu une véritable adaptation d’un encépagement complexe au terroir par la technique du marcottage (art de remplacer un cep mort par son voisin plus résistant parce que mieux adapté).

Alors que la mention du cépage a toujours été facultative en AOC Alsace (Ordonnance de 1945) et que beaucoup de parcelles en coteaux étaient encore complantées dans les années 60, la mise en place de la législation Grand Cru obligeant à la mention du cépage (1975) peut être considérée comme une erreur historique car elle a eu pour conséquence un appauvrissement dramatique de la diversité biologique des vignobles, une mise en place des clones productifs et un basculement dans le tout variétal. Heureusement, la persévérance et l’opiniâtreté de quelques vignerons ont permis, en 2005, de réformer cette législation inique (la mention du cépage est maintenant totalement facultative en AOC Alsace et AOC Alsace Grands Crus).

Il nous reste maintenant à retrouver les encépagements originaux de chacun des Grands Terroirs alsaciens !
En images
deiss6.jpgdeiss5.jpgdeiss3.jpgdeiss1.jpgdeiss4.jpgdeiss2.jpg
Localiser le domaine

Faire une demande d'informations

Contactez Biodyvin